Stages à l'étranger

Le bureau international d’IPAC propose des offres de stages à l’étranger sur sa page Facebook « IPAC international studies ».

Il existe aussi des possibilités de bourses pour les stages de 3 mois et plus. Renseignements auprès du Bureau International.
Géraldine Hussenot

Témoignage

Ief De Keersmaecker, en stage à l'IPAC pendant 14 semaines
Nationalité : Belge
Age : 21 ans
Passions : Musique, piano, ski
Ce que je n'oublierais jamais d'Annecy : le lac, les montagnes, la ville, Pauline

"Dans le cadre de ma formation Marketing, j’ai fait mon stage en France, à Annecy. Plus précisément avec la Responsable de Communication Julie Arbeit, dans le service communication de l’IPAC. Mon école et IPAC ont un partenariat et c’est pour ça que le stage m’a été proposé. Mes profs m’ont dit que c’est toujours un stage enrichissant et je ne peux pas dire le contraire! J’ai été accueilli chaleureusement et Julie m’a présenté à tout les collaborateurs de l’IPAC, je me sentais à l’aise depuis le début.

Quand j’ai appris que c’était un stage à Annecy, j’étais déjà très enthousiaste. Annecy est une ville incroyable, Annecy a tout : des montagnes, le lac, du sport, la nature, la belle ville, la bonne nourriture et des gens gentils. Je suis désolé chers amis Belges mais on n’a pas quelque chose comme ça chez nous... En d’autres termes, avant mon stage j’étais déjà impatiente de partir et de commencer une autre partie de ma vie (le stage est trop court !)

Je voulais d’apprendre le français  et la seule façon c’est d’essayer de vivre dans une autre ville et de s’habituer à la langue. Je n’avais pas d’autre choix que d’essayer de parler avec des gens. Le début était difficile parce qu’il y avait plein de choses que je voulais dire, parfois c’était frustrant de  n’être pas capable à dire ce que je voulais ou faire des blagues comme j’étais habitué dans ma langue maternelle. Donc on peut conclure que je n’étais pas drôle au début, maintenant la question est : est ce que je le suis maintenant… ? Après quelques semaines ça a commencé à s’améliorer. Je ne vais pas mentir, maintenant je fais encore beaucoup de fautes mais avec mes amis qui me corrigent, j’ai appris tous les jours encore plus.

La première chose que j’ai appris de ma meilleure amie ici, c’était la phrase « C’est bon ça ! ». Il faut que je vous dise, ça semble facile mais on doit utiliser toujours la même intonation. Je crois que je peux décrire mon stage comme ça, « C’était bon ça ! ». Merci à tout le monde qui m’a accompagné pendant mon stage et que je ne vais jamais oublier.

Pour les gens qui hésitent à aller à l’étranger j’aimerais bien vous dire : La France, Annecy, IPAC, j’aime tous, allez-y !"