Grand Genève

Grand Genève

Accueil  /  Actualités  /  Pourquoi intégrer le BTS Services Informatiques aux Organisations (SIO) ?

Pourquoi intégrer le BTS Services Informatiques aux Organisations (SIO) ?

Vous aimez installer du matériel informatique et adorez porter assistance aux personnes autour de vous ? Le BTS Services Informatiques aux Organisations (SIO) est fait pour vous ! 
IPAC Grand Genève vous propose de suivre son cursus de 2 ans en alternance qui vous permettra d'acquérir des bases solides pour concrétiser votre projet !

#1 : Un secteur en plein développement

Le secteur de l'informatique propose de nombreuses débouchées professionnelles : technicien systèmes et réseaux, assistant chef de projet, pilote d'exploitation, informaticien support et déploiement... De multiples opportunités d'évolution, mais aussi un large choix de carrière s'ouvre à vous !

#2 : Des compétences multiples 

En sortant de votre BTS Services Informatiques aux Organisations (SIO), vous aurez acquis une polyvalence de compétences dans le secteur de l'informatique. De l'installation de réseaux et équipements informatiques à l'administration des systèmes et réseaux, en passant par l'accompagnement de l'ensemble des utilisateurs, vous serez en charge du bon fonctionnement des réseaux et des systèmes d'exploitation des entreprises.

#3 : Une formation en alternance

 À l'IPAC Grand Genève, le BTS Services Informatiques aux Organisations (SIO) est proposé en alternance pendant 2 années, ce qui vous permettra d'avoir un pied dans le monde du travail. L'alternance vous permet de justifier d'une première expérience mais également de bénéficier d'un statut étudiant et salarié avec de nombreux avantages.

 

 


Le secteur de l'informatique vous intéresse mais vous vous posez encore de nombreuses questions à ce sujet ? IPAC Grand Genève vous propose de participer à nos Portes Ouvertes, le mercredi 6 juillet 2022 de 14h00 à 18h00. Venez échanger avec nos conseillers en formation et rencontrez des professionnels qui répondront à vos interrogations.

 

 


Partagez